Pourquoi l’eau du robinet est toxique ?

Une Histoire d’Eau (parfois trouble)

C’est un lieu commun de le dire, mais notre santé dépend en grande partie de la qualité de l’eau que nous utilisons comme boisson. Cela est aussi vrai dans notre salle de bain.

Or, l’eau qui coule à nos robinets à la Réunion, de l’avis même de l’ARS (Bilan 2018), est de qualité médiocre sur le plan bactériologique. Elle est même potentiellement pathogène pour 54 % de la population qui ne dispose pas d’unités de potabilisation suffisamment efficace dans l’île.

https://habiter-la-reunion.re/qualite-de-l-eau-a-la-reunion/

Quand l’on se penche objectivement sur la façon dont l’eau est traitée lors des opérations dites de potabilisation pour le reste de la population, le constat est inquiétant.

A partir d’une eau brute prélevée, soit à partir de captages souterrains, soit à partir des rivières qui sont de plus en plus contaminés pas toutes sortes de produits néfaste pour la santé (pesticides, insecticides, herbicides, résidus médicamenteux, métaux lourds…), les Compagnies des Eaux vont utiliser encore d’autres produits toxiques pour la rendre « potable » selon les normes en vigueur.

https://www.eaureunion.fr/fileadmin/user_upload/Chroniques/2019/19.09.13_CHRONIQUES_de_L_EAU_108.pdf

Ces produits sont, entre autres, à base de chlore et de sels d’aluminium. Le chlore sert à éliminer les bactéries pathogènes dans l’eau brute et les sels à clarifier l’eau lorsqu’elle est trouble.

Le chlore pose 2 problèmes. Le premier est que, même à faible dose, il ne va pas faire de différence entre les « mauvaises » et « bonnes » bactéries qui sont dans l’eau du robinet mais aussi dans notre organisme. Il va tout « dézinguer », affaiblissant au passage notre système digestif. Le deuxième est qu’il n’y a aucune norme pour limiter l’apport de chlore dans l’eau du réseau, même si les recommandations du Ministère de la Santé en France conseillent comme valeur limite 0,1 mg/litre.

https://qualitedeleau.eu/chlore-eau-du-robinet/

Dans la réalité, il arrive régulièrement de trouver dans les relevés officiels à la Réunion des taux de chlore allant jusqu’à 2 mg/litre. Cela représente 20 fois plus que les pieuses recommandations nationales. Ces molécules de chlore se combinent ensuite à toutes les matières en suspension présentes dans l’eau pour former des sous-produits appelés T.H.M. Ces derniers sont répertoriés par l’O.M.S. comme cancérigènes probable.

L’autre produit toxique utilisé pour « potabiliser » notre eau est à base d’aluminium. Ce produit présente 2 énormes avantages pour les instances:

  • il est vraiment efficace pour clarifier une eau brute turbide (trouble) ce qui arrive souvent en milieu tropical
  • il est très économique à l’achat pour les Compagnies des Eaux qui peuvent l’utiliser en toute discrétion. Les seuls contrôles pour vérifier si les seuils limites ne sont pas dépassés lors de ces opérations délicates de floculation sont faites en interne loin des regards des laboratoires indépendant et de l’ARS.

https://www.senat.fr/questions/base/2010/qSEQ10101056S.html

Toutes ces raisons factuelles peuvent dégrader encore plus la qualité physico-chimique de l’eau du réseau. C’est pourquoi chaque foyer devrait être équipé d’un filtre à eau performant régulièrement entretenu. Notre bien-être et la santé de notre famille relèvent principalement de notre responsabilité personnelle.

Les pouvoirs publics se préoccupent de la santé de la population avec des moyens qui sont parfois limités. L’achat d’un système de filtration pour disposer d’une eau de qualité est indispensable aujourd’hui à la Réunion et ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *